Forum ALGERIE

Espace d'échanges entre algériens et amoureux de l'Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Foot) Algerie : L’arbitrage au banc des accusés !

Aller en bas 
AuteurMessage
Administrateur
Admin
avatar

Nombre de messages : 230
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: (Foot) Algerie : L’arbitrage au banc des accusés !   Lun 15 Sep - 14:53

COUPE DE LA CAF Après la défaite de la JSK face à l’Ashanti Kotoko ( 3-1 )
lundi 15 septembre 2008.

Ils avaient visiblement le cœur gros et les jambes lourdes samedi soir les joueurs de la JSK qui devaient quitter précipitamment la ville de Kumasi après leur sévère défaite face aux Ghanéens de l’Ashanti Kotoko.


Non pas que la formation kabyle voulait quitter à tout prix cette lointaine Kumasi où elle aura vécu un véritable cauchemar, mais la coïncidence voulait que les Canaris rejoignent très tôt le stade Baba Yara pour regagner à la hate l’aéroport et rallier moins d’une heure après le coup de sifflet final la capitale Accra d’autant plus que la continuation sur Casablanca était programmée à trois heures du matin. En fait, les poulains de Younès Ifticène n’avaient pas avalé la pilule amère de ce samedi noir où ils avaient été victimes, une fois de plus, d’un arbitrage maison comme on en voit malheureusement de plus en plus dans les terrains d’Afrique où la corruption des arbitres aura atteint des proportions inquiétantes. Et pour cause, l’équipe algérienne fut encore poignardée par un arbitre gambien à la triste notoriété dans la mesure où il a été déjà décrié tout récemment encore par de nombreux clubs africains qui ont été victimes de sa malhonnêteté et la JSK n’a fait qu’allonger sa liste macabre, elle qui aura tenu courageusement tête à la redoutable machine de l’Ashanti Kotoko pendant presqu’une mi-temps avant de se faire exécuter par ce John Mendy sur deux buts entachés de hors jeu flagrant. Et pour bien mettre son plan à exécution, l’arbitre gambien a attendu le moment fatidique pour couper les jambes aux Algériens. On jouait la 43’ de jeu et la JSK qui venait de réussir une première mi-temps des plus correctes attendait impatiemment la pause lorsque survint le premier but ghanéen. Un centre d’Opoku et le buteur bien connu Eric Bekoe était embusqué loin derrière la défense algérienne pour profiter de cette première largesse de l’arbitre et réussir aisément le lob parfait qui lui permettait d’ouvrir le score devant la contestation générale de la formation kabyle (43’). Bien évidemment, l’arbitre central qui fut longuement entouré par les joueurs et les dirigeants kabyles n’était pas près de revenir sur sa décision quand bien même son juge de touche avait bel et bien levé son drapeau avant de se raviser et de suivre son directeur de jeu dans sa machination diabolique… Ce fut certainement là le grand tournant du match car la JSK voulait à tout prix atteindre le repos sur un score vierge, soit une façon comme une autre de contester sérieusement la supériorité de Kotoko et surtout le faire douter davantage lui qui commençait à montrer des signes de faiblesse et surtout de panique devant la solidité de la défense algérienne bien articulée autour de l’excellente paire malienne Demba-Coulibaly. “Ce but assassin nous a sciés les jambes”, nous dira en fin de match le coach Ifticène visiblement désabusé par ce hold-up qui ne dit pas son nom. “J’étais à côté du juge de touche et je l’ai vu lever son drapeau jusqu’à le faire tomber par terre, mais il a fini par rejoindre son directeur de jeu au rond central”, dira encore le coach de la JSK. “À ce train-là, il vaut mieux ne plus se déplacer et rester carrément à la maison surtout pendant le mois de Ramadhan que de se faire abattre par un arbitre pareil”, dira de son côté le défenseur malien Coulibaly qui n’a pourtant pas l’habitude de se lamenter dans de telles situations lui qui s’est battu comme un lion face aux Ghanéens, mais qui ne pouvait rien faire contre un arbitre aussi partial.

Hannachi : “la CAF doit arrêter cette gangrène” “Non seulement, il nous a abattus sans aucune gêne avec ces deux buts hors-jeu, mais il nous a aussi flanqué de quatre cartons jaunes dont l’un nous privera de Demba au prochain match contre cette même équipe de Kotoko. Non, trop c’est trop, et la CAF doit arrêter cette gangrène sinon je me demande où va le football africain”, martelait le président Hannachi. Ceci dit, si la parti pris de l’arbitre a précipité la défaite de la JSK, il faut bien admettre aussi que la JSK n’était pas dans son jour. Sinon comment expliquer ce manque de combattivité et d’agressivité des Canaris qui ont donné la nette impression de subir le match au lieu de le prendre à bras-le-corps surtout qu’en début de seconde mi-temps, l’Ashanti était prenable car la JSK qui était déjà menée à la pause (1-0) avait enfin décidé de sortir de sa léthargie pour assiéger littéralement le camp adverse et reprendre tel qu’il se doit le cours des évènements. La révolte kabyle dura un bon quart d’heure après la pause et le tableau de marque aurait pu être rééquilibré aisément si Demba (46’), Bensaïd (51’), Dehouche (53’) et surtout Amaouche sur un tir puissant de Boudjellid mal repoussé par le gardien burkinabé Soulama Abdoulaye 58’ avaient fait preuve de beaucoup plus de sang-froid et surtout d’anticipation. Et lorsque Opoku profita encore d’une position de hors jeu flagrante pour inscrire comme à l’entraînement le 2e but pour son équipe (59’), il n’y avait plus de match car la JSK avait laissé passer lamentablement sa chance à ce moment crucial de la partie. Le 3e but du redoutable buteur Bekoe (63’) tout comme le but de l’honneur de Maroci (90’) n’auront finalement eu aucune incidence sur le résultat final et il ne restait plus aux 20 000 supporters ashantis qu’à fêter bruyamment ce second succès consécutif de la Coupe de la CAF tout en espérant rééditer le même exploi la semaine prochaine à Tizi Ouzou mais voilà que la JSK rêve déjà d’une sacrée revanche au stade du 1er-Novembre. “Je sais que ce sera un match très dur pour nous car la JSK qui est une bonne équipe ne nous fera pas de cadeau. Mais si nous arrivons à produire le même jeu, je suis persuadé que nous reviendrons avec un bon résultat de Tizi Ouzou”, dira de son côté le coach ghanéen Bashir Heyford.

Classement

Pts J G N P BP BC DIF 1/- Étoile du Sahel 6 3 2 0 1 4 2 +2 -/- Ashanti Kotoko 6 3 2 0 1 3 2 +1 3/- Al-Merrikh 3 3 1 0 2 2 3 +2 -/- JS Kabylie 3 3 1 0 2 2 5 -3

Source : Liberté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://algerie-dz.forumactif.org
Equus

avatar

Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: (Foot) Algerie : L’arbitrage au banc des accusés !   Lun 15 Sep - 16:31

Quand les équipes algériennes jouent en Afrique... C'est toujours la même histoire, et les joueurs partent sur place la main sur le coeur, sans aucune préparation mentale professionnelle (coaching mental)

D'un autre coté, la JSK ne s'est nullement défoncé comme à ses habitudes. Leur esprit guerrier était absent dans ce match, donc l'arbitrage a fait comme il sent.

Meme s'ils se rattraperont, il y'aura toujours lieu de faire face au "cinéma" des matchs en terre d'Egypte... Donc la préparation psychologique s'impose.

Par ailleurs, le fin homme d'affaires Hanachi n'a pas hésité à faire du business sur place, en lançant sa proposition de ramener Bekoe, le buteur du match, dans les rangs de la JSK dès la prochaine saison et ce à n'importe quel prix!

Sacré Hanachi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(Foot) Algerie : L’arbitrage au banc des accusés !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Baby-foot] 11 by Gro design & TIM
» [Saison terminée] Aurillac Foot Cantal Auvergne-saison 09/10
» [CFA2] Aurillac Foot Cantal Auvergne - saison 2011/2012
» Montres et joueurs de foot
» Actu : Vuitton accusé de publicité mensongère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ALGERIE :: Amitié - Rencontres - Divertissements :: COLISEUM :: Football algérien-
Sauter vers: