Forum ALGERIE

Espace d'échanges entre algériens et amoureux de l'Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une interview intéressante de Dilem

Aller en bas 
AuteurMessage
Khamsin

avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Planète bleu
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Une interview intéressante de Dilem   Mar 18 Nov - 12:07

Dilem : "Bouteflika, un vulgaire dictateur!
le 17 Novembre, 2008 17:46:37


Caricaturiste pour le quotidien La Liberté, Dilem est une des figures de la contestation algérienne. Révolté par la façon dont le régime accapare le pouvoir, il le dit sans mâcher ses mots.

Bouteflika en route pour un troisième mandat: qu'est-ce que cela vous inspire?

Je me sens souillé, humilié. Jamais je n'ai eu un tel sentiment d'impuissance, et pourtant, cela fait vingt ans que je me bats en publiant des caricatures. Bouteflika, en foulant au pied la Constitution algérienne, en balayant tous nos principes du revers de la main, a tué la dernière lueur d'espoir que nous avions.

L'Algérie est-elle en train de devenir une dictature ?

Mais elle n'a jamais cessé de l'être. Rien n'a changé depuis l'indépendance. C'est toujours la même clique, celle des généraux de 1962, qui dirige le pays. Ces mecs n'ont pas hésité à sacrifier trois générations d'Algériens pour garder le pouvoir!

Que bilan tirez-vous de deux mandats de Bouteflika?

Il n'a rien fait. Même notre économie reste ridicule, comparée à celle du Maroc ou de la Tunisie. Le pays vit sur une seule et unique ressource, le pétrole. Jamais le régime n'a cherché à tirer profit de notre travail ou à récompenser notre génie. Résultat : en dix ans de règne de Bouteflika, on n'a rien gagné, absolument rien. Lui croit qu'il restera dans les livres d'histoire comme l'un des héros de la révolution algérienne. La vérité, c'est qu'il n'est qu'un vulgaire dictateur.

Il a quand même ramené la paix dans le pays?

La paix ? Aujourd'hui, en Algérie, des gamins qui n'ont pas 15 ans se font sauter dans des attentats. Même aux pires moments de la violence terroriste, cela n'existait pas.

Justement, faut-il craindre un retour de l'islamisme radical?

Mais il est déjà en marche, je le vois tous les jours dans mon quartier d'Alger. Pour moi, le mètre étalon, c'est la longueur des barbes et la couleur des foulards des femmes. Eh bien, je peux vous dire que la situation aujourd'hui est pire que celle du début des années 1990, pendant la montée du FIS.

Comment faire sauter la chape de plomb qui pèse sur le pays?
Je ne vois pas. La seule solution est de fuir, comme le font déjà des dizaines d'Algériens chaque jour, au risque d'y laisser leur peau. S'ils sont nombreux à tenter de rejoindre la France, ce n'est pas pour le plaisir, c'est pour respirer un peu de cet air de liberté qu'on peut y trouver. D'ailleurs, la France a une responsabilité: tant que vous soutiendrez Bouteflika, vous subirez cette immigration sauvage.

La majorité des Algériens partagent-ils votre colère?

Oui, bien sûr. Mais cette colère est immédiatement réprimée par le régime. Alors, forcément, l'Algérien devient de plus en plus résigné. On en est venu à oublier le modèle algérien, bâti sur le courage, l'abnégation. On n'est plus rien, juste des sujets de Sa Majesté Bouteflika.

Mais vous continuez à vous battre...

Pourtant je n'ai plus beaucoup d'espoir. La seule solution, c'est de dire à Bouteflika et à la clique qui est au pouvoir: "Merde, les gars, arrêtez! Prenez l'argent si vous voulez mais, par pitié, partez et arrêtez de nous humilier..." Sont-ils seulement conscients de ce désespoir ? Je ne le crois pas. Moi, en tout cas, je n'ai plus envie de donner encore plusieurs années de ma vie à ce ****** de régime! Je n'en ai plus la force.

Propos recueillis par Antoine MALO
Le Journal du Dimanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warda

avatar

Nombre de messages : 390
Localisation : nouvelle Lilloise
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mar 18 Nov - 13:33

dilem a toujour été comme ça face au régime j'aime bien ses dessins Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulysse@

avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : not so far
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mar 18 Nov - 13:54

C'est tout ce que tu as à dire chère warda, eh ben, ce n'est pas beaucoup ça... bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warda

avatar

Nombre de messages : 390
Localisation : nouvelle Lilloise
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mar 18 Nov - 13:56

c'est vrai ulysse j'ai lu mais j'ai pas assez analysé Embarassed la prochaine je ferai 10 pages ptdrir3
et toi tu as quoi a dire? rires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulysse@

avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : not so far
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mar 18 Nov - 14:06

Tu le sais bien que j'ai toujours qq chose à dire. reflechi

Aujourd'hui, ce cancre de Boutef. ne m'inspire pas du tout.

Je ne fais que pleurer mon "pauvre" pays l'Algérie, dévasté par les "généraux haggaras" triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Palmer

avatar

Nombre de messages : 457
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mar 18 Nov - 15:58

Citation :
Pour moi, le mètre étalon, c'est la longueur des barbes et la couleur des foulards des femmes

Plus c** que ça il en meurt.

Que de ne pas faire la différence entre un courant politique et les convictions de la couche sociale, est la preuve que tout ce qui a trait à l'Islam dérange Dilem, ni plus ni moins. Mais cela est connu.

Les gens ont le droit de pratiquer la religion comme il leur semble bon, du moment qu'ils ne demandent pas aux autres d'être comme eux. Un tel commentaire est la volonté "d'exterminer l'autre qui ne nous ressemble pas". Et pour moi cela ne diffère pas "d'une idée intégriste infligé à un terroriste drogué" consistant à "effacer" l'autre.

Ma déception en tant qu'Algérien qui aime son pays, n'est pas dirigée vers Bouteflika en personne, mais plutôt vers le système politique qui est là depuis ...

Je trouve que ça révèle une myopie avancée que de s'en prendre à Bouteflika en personne, pendant que nous savons que dans le système politique qui nous gouverne depuis le temps, un président bien portant, en bonne santé et ayant toutes ses facultés en "marche", pourrait très bien faire pire que ce que tout le monde s'enthousiasme à lancer contre Bouteflika.

Pour la simple et bonne raison que quoi que l'on dise ou l'on pense, Bouteflika ou qui que ce soit d'autre à sa place, appartient au même système politique dessiné dans des contextes dont nous ignorons les tenants et aboutissants, si ce n'est de savoir sans l'ombre d'un doute que c'est fait dans un sens unique : LES INTÉRÊTS DE SES INTERVENANTS.

Ce qui serait plus judicieux et plus intelligent c'est d'aspirer et œuvrer pour le changement du système politique avec tous ses clans enracinés dans la smala politico-financière qui contrôle notre pays depuis le temps.

Parmi tous ceux qui composent ce sytème, éventuels candidats à la présidence du pays, je vous le dis haut et fort, je préfère un Bouteflika malade, à genoux, non voyant, sourd, et même rendant l'âme, jusqu'à voir une nouvelle tête aussi maligne et intelligente que lui à l'intérieur de ce système qui, pour le déraciner, c'est pas demain la veille.

Seul un parti ou un homme politique, se donnant tous les moyens et durant des années, de se rapprocher de la population, de bien faire son travail là où des responsabilités lui sont confiées, de donner ses preuves concrètes là où il œuvre, pourra pousser le peuple à voter en masse pour lui à chaque épreuve électorale et enclencher le changement radical en le menant au sommet de l'échelle.

Pousser le peuple dans la rue est une manipulation de trop, qui ne nous sert à rien du tout, si ce n'est de déstabiliser la vie sociale du peuple, et aider les "clans impuissants" à mieux se positionner dans le système actuel.

Pour une fois, soyons plus malins que tous les plans obscurs que certains clans du système actuel préparent au peuple meurtri..

Qu'Allah nous préserve, comme disent mes parents dans leurs prières, cinq fois par jour... n'en déplaise à Dilem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khamsin

avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Planète bleu
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mar 18 Nov - 20:48

quand je lis ce que j'ai lu , je ne peux m'empêcher de me poser des questions:

Dilem a t il le droit d'exprimer ses opinions quant à ceux qui nous gouvernent?
Dois je vraiment aller au fin fonds du système pour essayer de découvrir ses tenants et ses aboutissants?
Dois je etre regardant à l'égard de ceux qui constituent la façade de ce système?
C'est qui le système en fait?
EST CE VRAIMENT CES QUESTIONS QUI DOIVENT ETRE POSEES?
CELUI OU CELLE QUI FAIT LE JEU DU SYSTEME N'EST IL PAS UNE PARTIE DU SYSTEME?
COMMENT DOIS JE CONSIDERER LA DISTINCTION QUE L'ON VEUT CREER ENTRE SYSTEME et ceux qui le représentent aux yeux du peuple?

PEUT ON TROUVER PLUSIEURS CHOIX DE LA POURITURE?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Palmer

avatar

Nombre de messages : 457
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mar 18 Nov - 23:39

Dilem a t il le droit d'exprimer ses opinions quant à ceux qui nous gouvernent?

Personne ne l'empêche d'exprimer ses opinions, la preuve il le fait depuis une vingtaine d'années, à sa manière artistique et intelligente.

Mais de là à chercher la médiatisation de "son" opinion, comme un leader qui lâche le peuple en lui disant "moi je me casse, restez-y si bande de cons" , il n'a aucun droit de le faire.

Dois je vraiment aller au fin fonds du système pour essayer de découvrir ses tenants et ses aboutissants?

Pas besoin qu'on aille au fond du système ni le découvrir, perte de temps et réflexions dans le néant... Plutôt, œuvrer en force et sérieusement sur le plan politique, social, économique. Ce qui est la tâche des partis politiques au niveau des administrations qui leur sont confiées et pouvoirs qui leur sont donnés, lors des scrutins municipaux.

Aussi minime que soit leur représentation, mais s'ils avaient réussit déjà à gagner la confiance de la poignée de population dont ils sont responsables, cela ferait l'effet "tâche d'huile" sur l'opinion publique qui à elle seule pourrait créer le changement "pacifique".

Qu'ont ils fait les partis politiques et leurs représentants municipaux ? Quel type de développement ont ils réalisé là où ils ont eu le pouvoir de décision ?
Nous savons très bien, qu'ils ont toujours eu autre chose à faire, en attendant leur prochain quota de sièges au parlement et sénat, que la haute sphère politique daignerait leur réserver..

Dois je etre regardant à l'égard de ceux qui constituent la façade de ce système?

Non, plutôt planifier et regarder son propre chemin, faire le bilan de ses propres oeuvres là où une tache nous est confiée... Un politicien se doit de se demander : Qu'ai-je fait pour que ça change ? Suis je capable et aussi bien équipé que mon adversaire pour entrer en ring ?

C'est qui le système en fait?

Le pouvoir politique, avec tous les clans formant la smala politico-financière, ainsi que les règles qui régissent la vie politique.

EST CE VRAIMENT CES QUESTIONS QUI DOIVENT ETRE POSEES?

C'est toi qui les pose, à toi de savoir.

CELUI OU CELLE QUI FAIT LE JEU DU SYSTEME N'EST IL PAS UNE PARTIE DU SYSTEME?

Si bien sur, Bouteflika en est la partie la plus intelligente, maligne et puissante que l'Algérie n'ait jamais connue. D'où il m'impressionne : il n'y a personne qui peut lui tenir tête, ni tenir les ficelles comme lui seul sait le faire. Au sein du système actuel, enraciné au pouvoir, il n'a pas d'égal, d'où ma crainte qu'il soit remplacé par un "débile" en bonne santé.

COMMENT DOIS JE CONSIDERER LA DISTINCTION QUE L'ON VEUT CREER ENTRE SYSTEME et ceux qui le représentent aux yeux du peuple?

Pas besoin de distinguer, la gangrène est en stade avancée, ses vaisseaux partis loin dans l'administration. Ce sont les représentants des partis (ou peuple si tu veux) doivent commencer par faire leur travail convenablement là où ils ont un semblant de pouvoir, créer la différence, le modèle à suivre, séduire la population par un développement de leurs localités, avec les moyens qui sont dans leur possibilité (budgets, terrains, projets de dévelopement, planification)
Nous savons très bien comment les budgets et terrains ont été répartis dans les communes... Que les responsables municipaux soient du FLN, RND, MSP, RCD, FFS, PT,....

Dans quelle localité d'Algérie retrouvons-nous une population satisfaite de son responsable municipal ?

PEUT ON TROUVER PLUSIEURS CHOIX DE LA POURITURE?

Oui, le système actuel au pouvoir, dans un état avancé de pourrissement donc substance intouchable, d'un autre coté les administrations et banques blindés de corrompus donc individus répugnants, et les partis politiques pratiquant (dans le concret et non dans le discours) l'hypocrisie et le deux poids deux mesures, donc individus insignifiants.


En plus de ça, l'EN à coté qui ne parvient pas à égaliser rires

La misère quoi lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulysse@

avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : not so far
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mer 19 Nov - 12:01

Salut,

Je suis un petit peu secoué par votre "bipolarité" de discours. reflechi

Ouala alaina car la politique pratiquée par "l'élite algérienne" a défié toutes les lois. Shocked

Je n'ai effectivement rien contre Boutef. Neutral
Je ne suis non plus un journaliste atteint de diarrhée chronique (quoique j'ai un grand respect pour certains d'entre eux) scratch

J'ai tout simplement, symbolisé l'état actuel de mon pauvre pays adoré plus que n'importe quoi par un président maladif, fantoche qui règne sur un pays qui l'est malheureusement tout autant. Un président vieilli à qui l'on vient d'offrir la possibilité de régner jusqu'à sa mort, un président usé qui s'est coupé depuis longtemps de sa population et ceci depuis la modification de la Constitution votée par le Parlement algérien, Abdelaziz Bouteflika, 71 ans, est pourtant le maître de l'Algérie. Evil or Very Mad

Voila la réalité, "faut pas cacher le soleil par un tamis" En plus je n'ai aucun profit d'être pour ou contre. Je suis solidaire avec mes frères algériens point barre. Sad

Toujours la même chose, pire encore, La liberté d'expression en Algérie est réduite au strict minimum et la contestation sociale systématiquement réprimée.
En fait, les changements y sont mais quels changements? reflechi

Le pays a dû suivre les politiques dictées par le FMI et la Banque mondiale.
Il est passé brutalement d'une économie socialiste à une économie de marché." Conséquence : les produits de première nécessité, qui autrefois étaient subventionnés, sont désormais vendus au prix fort. Impossible pour l'immense majorité de la population d'y faire face.

Même les revenus du pétrole n'ont pas pu changer cette situation. Et pourtant, l'Algérie en tire d'immenses profits.
Le pouvoir s'enorgueillit d'ailleurs d'avoir remboursé en avance une grande partie de sa dette extérieure. Il vante aussi les grands chantiers qu'il a lancés, comme la construction d'autoroutes ou de logements sociaux. Mais ces initiatives ne sont que des gouttes d'eau dans l'océan de précarité algérien. "En fait, pas plus de 5% de la population profite réellement de cet argent du pétrole selon une étude.
Le reste tente simplement de survivre." Exemple éloquent de cette inégalité: il y a quelques semaines, les députés et les sénateurs ont vu leur salaire augmenter de 300%. Une décision jugée scandaleuse par bon nombre d'Algériens...
Vous comprenez pourquoi j'ai dit que ce "lascar et sa bande" ne m'intéressaient pas du tout... Neutral

Au fait j'ai un proverbe étranger qui dit:
Le gros poisson pue d'abord par sa tête. reflechi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khamsin

avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Planète bleu
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mer 19 Nov - 14:49

Bonjour,

Voila que tu viens de développer ton propre discours qui marque la fin d'une bipolarité qui n'a pas existé en fait.

Palmer merci pour tes réponses, en plus l'équipe nationale a fini par égaliser good bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Palmer

avatar

Nombre de messages : 457
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mer 19 Nov - 14:54

Dilem fait dans "la négation de l'autre", il ne doit pas s'étonner d'en recevoir pareil traitement de ses concitoyens.

En expression artistique et satirique d'opposition au pouvoir : c'est un as !

En politique c'est un élement "insignifiant et non représentatif".

En fait, les changements y sont mais quels changements?

Aucun changement pour le moment, ce sont les mêmes qui se sucrent dans le système actuel au pouvoir, avec les miettes ramassés par les partis politiques, qui ne sont efficaces dans aucun domaine.

Un parti politique, un homme politique qui a sous ses commandes une commune ou localité, et ne réussit pas à y créer du changement ne serait-ce qu'en protection de l'environnement (le minimum), n'est pas un parti d'opposition pour moi, mais un fond de commerce cherchant à mieux se positionner pour gagner plus.

Aucun d'eux n'a cherché à séduire la population par un développement local, parce que dans leurs petites cervelles de politiciens à la pensée unique, certains sont régionalistes et racistes, ils savent qu'ils ont juste à négocier avec le pouvoir leur quota de sièges au parlement et sénat, et tirer le maximum de profits de leur passage aux règnes de ces localités.

La population n'a jamais été une référence pour les élus locaux, si ce n'est lors des campagnes électorales.

On a pas de dictature, la preuve : on a des élus appartenant à l'opposition.
Ces mêmes élus, députés à titre d'exemples, qui au même titre de critiquer Boutelika et le gouvernement, ils pouvaient aussi au passage refuser l'augmentation des salaires dont il leur a fait cadeau juste avant le vote sur la constitution...

On s'en fout de Bouteflika, un élément d'un système enraciné depuis toujours, il a choisit d'en faire partie et d'écraser tous ses adversaires en lançant des projets à long termes. Il a compris les règles du jeu. En même temps, aucun politicien de n'importe quel parti de l'opposition, ne lui a fait peur même en le critiquant et le traitant de tyran, parce qu'il détient les preuves sur chacun d'entre eux pour lui dire à n'importe quel moment en public : espèce de minable !

Tout le peuple est contre le système actuel au pouvoir, de l'adolescent hip hop du coin, passant par le vieil épicier illettré, la femme au foyer, en arrivant aux étudiants universitaires et employés salariés. Certains veulent ensuite pousser tout ce beau monde dans la rue pour qu'il soit tabassé...

Qu'ils aillent se manifester, ces partis politiques et leurs adhérents, pourquoi veulent ils pousser le peuple dans la rue pour qu'il fasse ce qu'ils n'ont jamais su réaliser pour lui même au plus bas niveau de l'échelle politique : Les communes !

Des idées tiersmondistes de révolution et je ne sais quoi encoreet qui ne servent qu'aux opportunistes chasseurs dans les eaux troubles!

C'est à eux de créer le changement, comme partout dans les pays démocrates où les élus locaux sont les premiers à gagner les citoyens dans leur rang en développant leurs localités.

Obama en est un modèle, en tant que sénateur de l'Illinois il a créé la différence et travaillé pendant des années en faveur de la population de la région, pourtant le pays entre les mains des Bush's.

Tout ce qu'a fait Bush aux américains, des guerres où les soldats tombent pour le pétrole, à la démolition organisée des tours où des dizaines de milliers d'américains ont périt en une seule matinée, rien que pour faire passer ses plans de guerres... Qu'ont ils fait les Américains : sont ils sortis dans la rue ?
Non évidemment, parce qu'ils avaient des alternatives politiques qu'ils peuvent hisser au sommet en votant en masse. Ces alternatives, ne sont pas parachutés par hasard, mais sont simplement des Elus Locaux qui ont servi leurs régions pendant des années. Là est le secret du success story que les blacks réprimés ont fini par comprendre.

C'est à quand le tours de nos élus locaux de comprendre que le changement vient d'abord d'en bas.

Le peuple peut créer la différence mais intelligemment et dans l'union.


Dernière édition par Palmer le Mer 19 Nov - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Palmer

avatar

Nombre de messages : 457
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mer 19 Nov - 14:57

Khamsin : en effet l'égalisation m'a consolé rires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khamsin

avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Planète bleu
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mer 19 Nov - 16:00

le Dilem est justement là.

comment qu'un petit Dilem comme Dilem puisse derranger tout un pouvoir dans toute sa grandeur et le pousser à user de pratiques non conventionnelles dans les pays de démocratie ???

En ce qui concerne la suite de ton développement. tu n'es pas sans savoir que ce Boutef qui connait bien le système et qui en fait partie a su comment museler la contestationd dans toutes ces formes. il a su comment la rendre insignifiante - comme tu dis - lorsqu'elle se manifeste d'un coté ou d'un autre. il a même réussi a infiltrer les sources même des contestations aux origines différentes (politiques, médiatiques, associatives et autres...). il a également usé de la corruption pour museler ce qui restait libre histoire de contrôler toute la scène pour un temps qui reste à déterminer mais qui est limité comme il est évident et comme lui même le sait.

le tort du système est de croire qu'un homme comme Boutef pourrait assurer sa réincarnation sous ses formes primitives après la grosse menace qu'il a subi au lendemain des évènements d'octobre 88. là aussi, il faut avouer que l'intelligence qui en découle augure de vraies limites quant à sa capacité de se muer dans une nouvelle forme hégémonique capable de durer encore un temps, le temps que l'inteligence de l'opposition puisse verrouiller à nouveau les chemins d'accès.

beaucoup crient fort qu'il n'y a pas de véritable opposition dans ce pays. elle est introuvable -hormis dans un ou deux partis- parcequ'on la cherche toujours parmi les partis politiques alors que la vraie oppsition se trouve dans l'esprit de chacun de nous, dans notre conscience collective qui voit des couleuvres passer devant nous sans que l'on bouge le petit doigt...pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulysse@

avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : not so far
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mer 19 Nov - 19:32

Khamsin a écrit:
Bonjour,

Voila que tu viens de développer ton propre discours qui marque la fin d'une bipolarité qui n'a pas existé en fait.

Palmer merci pour tes réponses, en plus l'équipe nationale a fini par égaliser good bravo bravo bravo


reflechi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulysse@

avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : not so far
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Mer 19 Nov - 19:44

L'équipe nationale à égaliser contre qui? reflechi

Excusez moi, je ne comprends pas trop ce langage, vous savez avec le temps, les voyages, les rencontres et les projets, on oublie quand même certains langages qu'on utilisait dans le café du coin. A bon entendeur bien sûr. good

Mais à l'époque quand j'habitais Oran (mais Oran centre ville, côté kahouat ennajah) et pas à 100 ou 200 kms...
J'étais à jour dans ces dites paraboles. Bon, maintenant, ma vie a changé elhamdoulillah ya rabi, "je ne regarde plus par la serrure mais par la fenêtre" Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Palmer

avatar

Nombre de messages : 457
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Ven 28 Nov - 16:28

Non, Dilem n'a jamais dérangé qui que ce soit, autrement il n'aurait pas continué à dénoncer comme il le fait. Bien au contraire il a profité et continue de profiter de nombres d'avantages socio-professionnels, mis à part les mises en scènes que les autorités s'amusaient à lui faire de temps à autres.. mais sans jamais le bloquer en matière d'expression politique.

Les journalistes et intellectuels qui réellement dérangeaient, ont été liquidés.. Allah Yerhamhoum.

Donc, pas la peine de chercher des honneurs à ce bonhomme qui n'est d'autre qu'un simple journaliste dénonçant à sa façon les pratiques politiques absurdes, tout comme Ayoub du journal El Khabar, qui d'ailleurs le dépasse de loin en matière de messages passés au lectorat.

Cela étant dit, nous continuerons de l'admirer en tant que dessinateur, à condition qu'il évite d'attraper des folies de grandeur, ou de se croire "leader".

Quant à exprimer son opinion, tout le monde le fait, tout le peuple sans exception, chacun à sa façon. Le problème étant ailleurs que dans la liberté d'expression politique, le peuple, le pays, a besoin d'un guide, d'un organisateur, intelligent voire malin, au parcours sain, les mains propres, gestionnaire avant tout, économiste qualifié, sachant choisir ses conseillers, pas trop jeune pas trop vieux.

A défaut, le changement viendrait d'en bas, mais en commençant par faire les comptes aux élus locaux (communes, wilayas, parlements, sénat) qui sont là depuis plus d'une décennie comme étant les partis "d'opposition", sans avoir changé la carte politique d'un iota. Des faibles et ignares politiques qui s'amusent à se retirer durant le discours de tel ou tel ministre, tout en empochant les fonds et les faveurs que le gouvernement leur accorde d'un coté, et d'un autre coté profitant des budgets des "communes" pour réaliser leurs propres projets à court terme.

Tu dis qu'ils n'avaient pas le choix : Comment se fait il qu'ils avaient le choix en matière de distribution de "terrains", "logements", "locaux commerciaux" et "projets de bitume et trottoirs" à tous leurs alliés et partenaires "officieux", et pas un seul "choix" pour développer concrètement la commune, la localité, ne serait ce qu'en matière de "gestion des ordures" et "emploi des jeunes".

Qui est l'élu local de n'importe quel parti politique, ayant eu les règnes de la plus petite commune ou simplement faisant partie de l'administration locale, sans avoir magouillé partout, y compris dans le "couffin du pauvre" durant le mois de Ramadan.

Est-ce Bouteflika qui est responsable des agissements de cette "opposition" tout en bas de l'échelle politique ?

Était-il censé faire le travail à leur place ?

Les a-t-il empêché de développer les communes qu'ils avaient et ont sous la main?

Leur a-t-il ordonné d'utiliser les budgets versés par l'État, pour leurs propres intérêts ?

Le peuple a payé, son sang a suffisamment coulé et son dû a été volé par les élus locaux (et non par Bouteflika) depuis plus d'une décennie, sans parler des rémunérations et faveurs qui leur sont accordés depuis, et qui ne sont que du gaspillage de l'argent du peuple.

Plus jamais le sang de ce peuple ne doit couler si ce n'est contre un agresseur étranger. Et surtout pas pour les plans obscurs de la mafia politico-financière qui s'occupe royalement de manipuler les opinions, terroriser les populations, attiser le sentiment de frustration et angoisse au sein de la jeunesse, afin de pousser tout le monde vers une seule "issue" : LA CASSE.

Pour une fois faisons partie de la solution et non du problème :

On cherche des actions et non des contestations.

Les partis d'opposition, payés d'avance avec l'argent du peuple, doivent se "démerder" à trouver la sortie, à être plus fort que la mafia politico-financière, plus forts que Bouteflika, qui n'a jamais enfermé un politicien pour son programme politique ou bien un élu local pour sa contribution en matière de développement de la région qui lui a été confiée.

Se cacher derrière le peuple et le pousser à occuper la rue, est un acte lâche et minable de la part des partis, suceurs de fonds locaux destinés au peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equus

avatar

Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   Sam 29 Nov - 15:07

ulysse@ a écrit:
Excusez moi, je ne comprends pas trop ce langage, vous savez avec le temps, les voyages, les rencontres et les projets, on oublie quand même certains langages qu'on utilisait dans le café du coin.

Parce que selon toi, les membres qui prennent la peine de nous partager leurs opinions et idées constructives pour la société, n'ont pas fait de voyages ni de rencontres, n'ont pas de projets et n'ont rien rien d'autre à faire que de "tuer le temps" au café du coin ? Smile

ulysse@ a écrit:
Bon, maintenant, ma vie a changé elhamdoulillah ya rabi, "je ne regarde plus par la serrure mais par la fenêtre"

Allez, je te propose mieux : ouvrir ta porte, sortir à la rencontre d'Alger sous un soleil qui la réchauffe, se rendre chez le Roi de la Loubia à Alger pour un plat bien chaud et épicé avec une bouteille Selecto. Smile

_________________
"Becarfull and never forget, life is a test..." Madonna, Allah yahdiha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une interview intéressante de Dilem   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une interview intéressante de Dilem
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une association intéressante : buis & prêle
» Quel est pour vous la marque qui possède l'histoire la plus intéressante ?
» Une plante très intéressante à cultiver
» BELL & ROSS/MAT : une intéressante précision du RAID
» histoire interessante de laurrier rose....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ALGERIE :: Actualités & Débats :: NEWS :: Vox Populi-
Sauter vers: